L'origine de la crèche provençale vient paradoxalement d'Italie. En effet, dès le XIIème siècle, dans les églises italiennes, on représentait la scène de la Nativité avec des sculptures mobiles, non fixées au sol. Traversant les Alpes, la crèche provençale a pris de plus en plus d'importance dans les célébrations de Noël pour devenir à ce jour la coutume le plus suivie des provençaux, et même par les autres régions françaises. La crèche provençale, que l'on commence avant Noël, a donné la vie aux pastorales, représentations théâtrales de la Nativité.

La crèche, représentant la scène de la Nativité, est composée des personnages, appelés santons, qui composaient nos villages provençaux, il y a quelques siècles : le berger, le rémouleur, le tambourinaïre, Lou Ravi et bien d'autres encore. L'origine du nom vient du provençal : santoun : petit saint. Voici en quelques mots la présentation des traditionnels santons provençaux :

Le nouveau né, Jésus : inspiré de la culture chrétienne, Jésus porte seulement un drap et a le buste nu.
Marie, la bienheureuse mère : représentée agenouillée, elle porte une tunique rose et un manteau bleu.
Joseph, le père : Vêtu de jaune avec un manteau marron.
L'âne : Représenté agenouillé et tournant le dos à l'enfant.
Le bœuf : Toujours représenté de même dimension que l'âne.
Les trois rois mages : n'apparaissent dans la crèche qu'à l'Épiphanie, ils viennent apporter leurs offrandes pour le nouvel enfant.
Lou Ravi : Coiffé d'un bonnet de nuit, c’est l’idiot du village. Les bras levés et avec un air de rompe figue, Lou Ravi est un des personnages phares de la crèche, qui donne son surnom aux gens qui paraissent ahuri, ou venant de se réveiller.
Les bergers (pastres en provençal) : Vêtus de leurs manteaux et du chapeau de berger, ils sont représentés surveillant leur troupeau, appuyés sur un bâton. Un jeune berger se tient devant la crèche tenant un agneau pour offrande à Jésus.
Le meunier : Tout de blanc vêtu, il est représenté sur un âne, portant un sac de farine, ou venant de se lever.
Lou Tambourinaire : Représenté jouant du tambour en marchant, le tambourinaire rythme le cortège.
Lou Boumian : Mat de peau, vêtu d'une cape, c'est le rôdeur en quête de mauvais coups.
L'aveugle et son fils : Guidé par son fils, l'aveugle avance au son du tambourinaire sans trop pouvoir pleurer son autres fils qu'il vient de perdre.
Pistachiet et Jiget : Portant des offrandes, notamment de la pompe à huile ainsi que de la morue, ces deux valets de ferme sont destinés à faire rire.
Les vieux : Ils sont au nombre de trois : le couple Jordan-Margarido, bras dessus bras dessous, sans cesse en querelles mutuelles. Représenté lui en jaquette, gilet brodé et lanterne à la main Margarido est coiffée de dentelle et porte un châle fleuri ainsi un panier d'osier au bras. Tous deux sont escortés de l’ami Roustido, dont la tenue recherchée témoigne de la position sociale d'ancien notaire dans le village. Souvent muni d’un grand parapluie rouge.
Le pêcheur : Représenté assis, canne à pêche à la main.

Et bien d'autres métiers représentés il y a quelques siècles...

photo

Oui oui je sais j'entends les mauvaises langues d'ici, mais elle est où la mousse dans sa crèche ??? bah c'est un nouveau concept, c'est une crèche sans mousse, n'en déplaise aux puristes :-p